` Comment s'adapter aux lunettes progressives? | Petite Optique
Habillez vos yeux avec style !
Comment s'adapter aux lunettes progressives | Petite Optique

Comment s'adapter aux lunettes progressives?

de lecture - mots

Au début, l'utilisation des lunettes progressives nécessite un peu de patience et de pratique. Petite optique vous présente dans cet article, les difficultés d'adaptation aux verres progressifs ainsi que nos meilleurs conseils pour une adaptation plus facile.

Des lunettes progressives, c'est quoi?

Les lunettes progressives sont, sans aucun doute, une grande invention. C'est à partir de l'âge de 40-50 ans, lorsque, en plus des problèmes de vision normaux comme la myopie ou l'astigmatisme, la presbytie commence à apparaître, que notre vision a besoin de différentes corrections pour bien voir à distance, en distance intermédiaire et de près. Imaginez que vous êtes en vacances et que vous visitez une nouvelle ville. D'une part, vous voulez profiter du paysage au loin et vous avez besoin de vos lunettes pour la myopie, mais d'autre part, vous ne pouvez pas vous empêcher de lire la carte touristique ou de suivre la carte routière sur votre téléphone portable. En bref, il s'agit toujours de mettre ses lunettes et de les enlever !

Les verres progressifs facilitent la vie à 100%, car ils offrent jusqu'à 3 champs de vision, de près, de loin et intermédiaire. Et c'est précisément à ce stade que l'on apprécie la différence par rapport aux anciennes lunettes à double foyer : la fluidité absolue du passage d'une zone de vision à l'autre.
Les verres progressifs, précisément parce qu'ils sont si spécifiques, peuvent causer quelques difficultés d'adaptation, surtout au début, car il faut un peu de patience et de pratique pour s'y habituer.
Voici quelques désagréments que vous pourriez ressentir au début :

  • Maux de tête ;
  • Vertiges ;
  • Difficulté à descendre ou à monter les escaliers ;
  • Vision floue, notamment dans les zones marginales (aberrations).

Ces désagréments sont absolument normaux et il faut en moyenne 10 à 15 jours pour s'adapter complètement au fonctionnement de la lentille, c'est-à-dire avant qu'il y ait une coordination parfaite entre les mouvements de l'œil et de la tête pour utiliser tel ou tel champ de la lentille selon que l'on regarde de près ou de loin.

Pourquoi est-il utile d'investir dans des verres de qualité ? 

La qualité des verres fait une grande différence, si la lentille est de qualité médiocre ou faible, sa conception ne pourra jamais faciliter votre vision et, par conséquent, les problèmes d'adaptation augmenteront. Dans ce type de lentilles, les champs de vision sont souvent étroits et les zones marginales ou aberrations très importantes.

En pratique, il s'agit des zones latérales du cristallin où la vision ne peut être nette. Lorsque l'œil se concentre sur ces zones, l'image perçue sera toujours floue. Pour des raisons physiques, les aberrations ne peuvent être complètement éliminées, mais si le verre progressif est de haute qualité et fabriqué avec les dernières technologies, le champ de vision sera plus large et donc ces zones floues seront réduites au minimum.

Le résultat est un verre optimal pour la vision de près, la vision de loin et, bien sûr, la vision intermédiaire. Une chose importante à garder à l'esprit est que tous les verres progressifs ne sont pas conçus et fabriqués de la même manière. Au contraire, ils varient en fonction des besoins spécifiques de chaque individu. C'est pourquoi l'opticien prend le temps nécessaire, lors du rendez-vous, de connaître vos habitudes et de prendre d'autres paramètres personnels.

Si vous passez beaucoup de temps devant votre ordinateur, par exemple, vous aurez besoin d'un verre progressif adapté aux distances moyennes, ou d'un verre dont le champ de vision est conçu pour assurer une vision confortable et prolongée devant un écran d'ordinateur. Seules les lunettes de bureau, appelées lunettes professionnelles, peuvent vous permettre de vous déplacer plus facilement tout en travaillant à des distances proches et intermédiaires.

Pourquoi est-il parfois difficile de s'adapter aux verres progressifs ?

Lorsque nous parlons de verres progressifs et de difficultés d'adaptation, nous entendons souvent dire que certaines lunettes ne sont pas faites pour telle ou telle personne...,en fait, il y a parfois des raisons techniques qui peuvent influencer un ajustement optimal. Les facteurs à prendre en compte sont les suivants :

1. Prescription :

L'examen des yeux joue un rôle important dans le choix des lunettes progressives. L'opticien effectuera un examen optique complet, et ces valeurs, ainsi que d'autres, doivent être soigneusement prises en compte afin que vos verres progressifs soient totalement spécifiques pour vous. 

2. Centrage des lentilles :

L'adaptation des lentilles est essentielle ! Ceci est particulièrement important pour les verres progressifs où, en plus de la distance interpupillaire, l'opticien calcule la hauteur d'adaptation, c'est-à-dire la distance entre la pupille et le bord inférieur extérieur de la monture avec une précision millimétrique.

3. Cadre approprié :

Les goûts et préférences personnels ne devraient jamais être remis en question. Toutefois, les opticiens insistent particulièrement sur le fait que les porteurs de lunettes progressives doivent choisir des montures adaptées à leur prescription et à leur visage. Une lentille trop petite/trop basse ne serait pas confortable, car les différents champs de vision ne disposeraient pas de l'espace nécessaire.

Outre les éléments techniques, il existe bien sûr d'autres facteurs subjectifs qui peuvent varier d'une personne à l'autre. Le temps nécessaire pour s'adapter aux verres progressifs a tendance à augmenter, par exemple, lorsque le porteur a une forte prescription de près et une faible prescription de loin, car le passage d'une distance à l'autre devient plus "abrupt". Il en va de même en cas d'astigmatisme. Enfin, chacun a besoin de son propre temps pour coordonner les mouvements de la tête et du cou afin que les verres progressifs puissent être utilisés de la meilleure façon possible. Dans ce cas, seules la patience, la pratique et les recommandations visuelles des opticiens joueront un rôle décisif.

Comment s'adapter aux verres progressifs ?

Enfin, voici un guide rapide de nos meilleurs conseils pour s'adapter aux verres progressifs. Si vous portez des verres progressifs, vous devrez d'abord faire quelques petits pas pour vous y habituer. Après les premiers jours, cela deviendra une routine et vous ne le remarquerez même pas.

1. En conduisant

Lorsque vous regardez la route à longue distance, gardez la tête dans la position normale et utilisez la partie supérieure du verre, c'est-à-dire la partie dédiée à la vision de loin. Si vous devez regarder le volant, les rétroviseurs ou la radio, n'oubliez pas d'accompagner le mouvement de votre regard avec votre tête. Par exemple, pour voir la vitesse du véhicule sur le compteur de vitesse, il faut baisser légèrement la tête et utiliser la partie centrale du cristallin, qui est dédiée à la vision intermédiaire.

2. En descendant les escaliers

Sans aucun doute, l'un des plus grands dangers du port de lunettes progressives pour la première fois est l'utilisation des escaliers ! En descendant les escaliers, c'est presque un mouvement réflexe de baisser le regard mais pas la tête. Avec des lunettes progressives, il est bon de faire le contraire : abaissez votre menton tout en gardant les yeux immobiles, de sorte que vos yeux continuent à utiliser le haut du verre. En effet, si votre regard devait se déplacer vers le bas, vous vous retrouveriez dans la partie proche de la lentille, avec une perte d'équilibre conséquente.

3. Quand vous lisez ou regardez quelque chose de près

Lorsque vous lisez un journal ou un magazine avec des lunettes progressives, vous devez utiliser la partie inférieure du verre, mais cela est différent des autres cas, où il est important d'accompagner le mouvement des yeux avec la tête. Ici, c'est le contraire, car si vous baissez le menton, l'œil finira par utiliser le champ dédié à la zone de distance ! N'oubliez donc pas de baisser votre regard lorsque vous lisez avec des lunettes progressives.

Si, malgré ces mesures, il vous est difficile de porter des lunettes progressives et que vous préférez porter des lunettes unifocales, vous n'avez pas à vous inquiéter ! Petite Optique vous offre une garantie d'essayage gratuit avec le droit d'échange dans les trois mois, n’hésitez pas à vous rendre dans notre boutique pour plus d'informations.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos derniers articles directement dans votre boite email.